Homosaiques

La période historique…

Pendant l’hiver 97/98, une réunion informelle est organisée à l’initiative de  quatre associations (David et Jonathan, Rand’os Auvergne, le Cadis et AIDES) et du JGL. Olivier B., intéressé à titre personnel, se joint au groupe. L’enthousiasme est d’autant plus grand que les besoins de représentation des gays et lesbiennes auvergnates sont importants. Le groupe décide d’agir vite et d’organiser au printemps une première manifestation. On écarte d’emblée une gay pride : la visibilité des homosexuel-le-s auvergnat-e-s ne permettant pas de défiler. On décide donc d’organiser une semaine de manifestations autour de l’homosexualité : ce seront les premières Homosaïques, nom trouvé après de nombreuses heures d’intense cogitation. Il faudra également donner un nom au groupe fondateur ; à l’image de la Cigale dijonnaise et dans l’euphorie, ce sera AGILE, assemblée des gays impertinents et des lesbiennes endiablées.

Les premières Homosaïques

Leur objectif a été défini d’emblée : cette manifestation doit se dérouler dans des lieux publics et s’ouvrir au plus grand nombre. Au programme : des débats, des films et des soirées conviviales. Elle dure une semaine et rencontre un succès certain ; on y voit des têtes nouvelles et la presse locale présente fort bien l’événement. De nombreux participants viennent trouver les organisateurs pour adhérer à AGILE, mais AGILE n’est pas encore tout à fait prêt. Avant de s’ouvrir, il faut définir une ligne politique.

Bilan de nos dernières Homosaïques en 2013

Affiche des Homosaïques 2013

Affiche des Homosaïques 2013

Vous pouvez télécharger le programme ici.

La Lesbienne Invisible

Le One-Woman show a eu lieu le 5 et le 6 avril en partenariat avec la Baie des Singes à Cournon. Il y a eu pour les deux représentations 500 personnes ce qui fut un succès.
Le samedi 6 avril a eu lieu un point presse en présence d’Océane Rose Marie qui a présenté et dédicacé son livre Ma Cuisine Lesbienne ainsi que son dernier album. Il y a eu une interview diffusée dans le 19-20 de France 3 Auvergne et un article avec photo dans le journal La Montagne. Une trentaine de personnes étaient présentes dans l’espace LGBT pour cet événement.

Soirées cinéma

Les Invisibles et La Parade ont été projetés en partenariat avec le cinéma « le Rio ».
Chaque film a été précédé d’un court métrage de Noémie Vieillard tourné lors des manifestations pro mariage pour tous et il y a eu une rencontre avec Thérèse Clerc, protagoniste du film Les Invisibles, à la fin de ce dernier.
80 personnes étaient présentes pour le premier film et 35 pour le second.

Film et débat sur la transidentité

Le film Fille ou garçon : quand mon sexe n’est pas mon genre a été projeté et suivi d’un débat animé par Stéphanie Nicot et Arnaud Alessandrin. La soirée a été clôturée par un pot.
Cet événement a été un succès, touchant une quarantaine de personnes, dont un grand nombre extérieures à l’association.

Exposition BD « projet 17 mai »

Le « projet 17 mai » a pour but de lutter contre l’homophobie par le biais de la bande dessinée. Ce projet regroupe environ 150 planches d’une quarantaine de dessinateurs.
23 planches ont été exposées dans l’espace LGBT et présentées en présence des deux dessinateurs initiateurs du projet.
L’association a proposé un buffet lors de ce vernissage. L’événement a attiré un public varié d’une quarantaine de personnes.
Lors de cet événement, Arnaud Alessandrin présenté et dédicacé ses livres.
Le journal La Montagne était présent et a publié un article avec photo à propos de cet événement.

Soirées santé sexuelle

Une dizaine de garçons étaient présents lors de la soirée 100 % Mecs où ils ont pu parler de sexualité et de prévention des IST auprès d’intervenants de l’association Aides. Un test rapide d’orientation et de dépistage a été proposé aux participants.
Lors de la soirée Santé Sexu’Elles, plus de vingt filles de toutes orientations sexuelles étaient présentes, ce qui a été un réel succès.

Randonnée Randos

La randonnée organisée par « Randos Auvergne » sur plateau de Gergovie a rassemblé un peu plus d’une vingtaine de personnes, dont certaines qui ne venait ni d’AGILE, ni de Randos Auvergne.
La promenade qui s’est très bien déroulée s’est poursuivie par un généreux goûter à l’espace LGBT pour réchauffer les randonneurs.

Concert

Malgré le succès tout relatif de cet événement, l’ambiance était très bonne. Les deux groupes, Gina et Be my Doll, ont chanté pendant deux heures. L’événement a touché des personnes extérieures à l’association.
L’association Aides était présente sur les lieux avec son camion pour effectuer des tests de dépistage rapide. Ils nous ont dit avoir touché une dizaine de personnes ne correspondant pas à leur public habituel.

Après-midi Olympiades

Le mauvais temps nous ayant contraints à changer le lieu des Olympiades, celles-ci se sont déroulées à l’espace LGBT.
Dans une atmosphère conviviale et gaie, cet après-midi ludique a rempli ses objectifs.

Clôture des Homosaïques

L’après-midi s’est poursuivie par la clôture des Homosaïques à l’espace LGBT. Un journaliste de « La Montagne » a réalisé un reportage avec photo.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Tumblr