Les médias soutenant la communauté LGBT, sa culture et les thématiques qui lui sont rattachées se meurent progressivement. Après la disparition du périodique Têtu en Juillet 2015, et l’annonce de la liquidation judiciaire du média indépendant Yagg en Octobre dernier, la maison d’édition indépendante  »Des ailes sur un tracteur » annonce de sérieuses difficultés financières.

En effet, faute de propositions et adepte d’un modèle économique éthique mais peu sécuritaire, la maison d’édition lance un appel à projet (modalités de participation). De surcroît, il invite le lectorat intéressé par ses publications à consommer consciencieusement, en achetant celles-ci auprès de leurs librairies partenaires ou directement sur leur site, dénonçant au passage la marge pratiquée par les géants du commerce tels qu’Amazon.

Nous vous invitons donc à soutenir cette maison d’édition prometteuse, à acheter leur publications et à leur proposer vos projets. Pour celles et ceux désireux-ses de découvrir leurs ouvrages, sachez que certains sont disponibles à l’emprunt dans la bibliothèque de l’espace LGBT.

Biographie de l’éditeur

Créée en 2012 par le journaliste et auteur Jérémy Patinier,  »Des ailes sur un tracteur » propose des publications LGBTQIF se définissant en ces termes :  »laboratoire d’idées, de débat et créativité » destiné à  »ouvrir et libérer les esprits ». Une maison d’édition originale et expérimentale donc, qui n’a pas peur de sortir des sentiers battus pour marquer le paysage éditorial français.

A son actif, Des ailes sur un tracteur compte, entre autres, un périodique LGBTQIF abordant divers sujets de société (Miroir/Miroirs), une collection féministe, ainsi que des ouvrages destinés à la petite enfance abordant brillamment les thématiques du genre et de l’orientation sexuelle.

La maison d’édition adopte un modèle financier indépendant et associatif basé sur la maîtrise des coûts, l’édition à la demande et le financement participatif. De plus, elle évite les intermédiaires des chaînes de production traditionnelles, lui permettant de rémunérer ses auteurs environ deux fois plus qu’un éditeur classique. Un parti-pris financier éthique et écologique, mais risqué et peu lucratif. En effet, celui-ci repose avant tout sur la morale du consommateur, nécessitant qu’il se renseigne et désire soutenir une initiative pleine d’audace intellectuelle.

Sources :

http://www.desailessuruntracteur.com/m/Halte-a-l-extinction-de-voix-des-LGBT-Aidez-les-editions-LGBT-Des-ailes-sur-un-tracteur-_a213.html

http://www.desailessuruntracteur.com/La-maison-d-edition-LGBT-Des-ailes-sur-un-tracteur-risque-de-fermer-faute-de-projets-envoyez-le-votre-_a8.html

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Tumblr